Atelier EpistETmeth 5/12/2022 – notes de séance

Présent.e.s : Agathe Dirani, Marine Roche, Marie Aymami, Rana Challah, Virginie Messina, Maël Le Paven Jarno, Manon Hoareau

Présentation d’Agathe Dirani : cliquer ici

. Schéma de Lejeune (2010) : fonctionnalité des logiciels (axes différents en fonction des finalités de la recherche)

. Définition des objectifs et procédés de l’analyse lexicométrique, atouts et limites (pertinence à discuter ; intérêt du recours à la récurrence ?) – usages fréquents : analyses socio-politiques

-Types de logiciels :

. Concordanciers : procédés d’analyse de texte visant à remodeler le texte en mettant des segments de textes avec les mêmes expressions = agencements de textes

-> à expressions dans leurs contextes

-> à visée compréhensive

-> à usages fréquents : littérature et linguistique

. Automates : 

Segmentation automatique des corpus de texte

Statistique benzecriste : analyse en composante principale (comment le social se structure), des correspondances multiples

Économie de temps car une partie est automatisée

Étiquetage proposé par le logiciel

Objectif : mettre en forme de manière graphique, ce qui ne permet pas la lexicométrie

Améliore l’objectivation mais suppose une vérification -> affine les hypothèses mais ne permet pas la construction de résultats

Croiser avec un logiciel lexicométrique pour limiter les lacunes

. Réflexifs : 

Visée réflexive

Intervention en amont des chercheurs : connaissance très fine du matériau indispensable

Codage à définir des chercheurs

Finalité épistémologique : méthode par théorisation ancrée (ou enracinée) résolument qualitative

Utilisation : Parcours et récit de vie mais parfois usage quanti quand il s’agit de croiser l’analyse textuelle selon les caractéristiques des acteurs

. Dictionnaires et registres : 

Division du travail chercheurs/logiciels

– Atouts et limites des logiciels : 

Méconnaissance et représentations négatives des chercheurs enclins à mener des recherches basées sur le texte. Méfiance vis-à-vis de logiques mathématiques bousculant les / se frottant aux logiques propres aux champs de recherche dans lesquels les travaux s’inscrivent.

! Attention, finalités limitées. Combiner les logiciels et leurs fonctionnalités.

S’approprier un logiciel, comme apprendre une nouvelle langue

 

Présentation de Marine Roche : cliquer ici

Xcale : ANR à création d’un dispositif pour l’apprentissage en ligne. Apprendre à apprendre. Entrée par l’autorégulation environnementale

Tremplin numérique par les petits débrouillards (association d’éducation populaire)
= tremplin vers les métiers du numérique

Plateforme : Algorea Serious Game

Pas de compétition, beaucoup de travail de groupe ; 17 à 70 ans

– Analyse thématique à la main avec annotations

– Données déposées sur NVivo (1 fichier par entretien) = codage (proposé par Marine) de l’entretien en surlignant

Un même verbatim peut être réparti dans plusieurs thématiques

Création possible des codes avant et pendant l’analyse. Impossible de subdiviser un même code (sous-catégories), nécessite de supprimer le code

Analyse soit par fichier soit par code : nuage de mots-clés (joli mais qu’est-ce qu’on en fait ?)

Analyse verticale par entretien et analyse horizontale par code

Nécessite de bien connaître son corpus

–  Après Nvivo, données déposées sur IRaMuteq : même corpus que Nvivo

Dendogramme (proximité entre les mots et type de discours, création de catégories de mots auxquelles le chercheur doit donner du sens)

Propose une réelle analyse



Citer ce billet
HybridationS (2023, 18 janvier). Atelier EpistETmeth 5/12/2022 – notes de séance. Carnet de recherche du séminaire HybridationS. Consulté le 4 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/prmc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search